"une tombée de métier" 1





Felletin, premier centre de la Tapisserie (1457/1474) est située à proximité d'Aubusson. C'est dans cette ville que s'est implantée l'entreprise Néolice; elle dispose d'un métier Jacquart (similaire à ceux utilisés dans l'industrie textile) mais adapté, modifié afin de reproduire le point de tapisserie d'Aubusson dit "nid d'abeille".
Les étapes sont minutieuses afin de transmettre à la machine des directives qui contribueront à la bonne réalisation de la tapisserie. Pour ce faire, le dessin est scanné, réduit en couleur, puis mis à la taille réelle (par étapes en fonction des zones de pixels de couleurs).
Puis, rotation de l'image pour le tissage, mise à résolution du métier "contexture nid d'abeille", travail de retouche du dessin, montage de la chaîne (coton pour le fond, coton et fibre synthétique pour le trait du dessin), établissement de la feuille de tissage (en quelque sorte la feuille de route) contenant les données de tissage de la tapisserie, plus le dessin est grand et contient de couleur, plus le nombre de duites est important (la duite dépend du nombre de coups de peignes et de tous les fils intégrés par coups de peignes) dans le cas qui nous concerne: environ 14000. Le dessin, est prêt, envoyé par réseau interne au métier à tisser, la trame est installée, le travail commence à s'enrouler autours de l'ensouple, toujours à l'envers, ce n'est qu'une fois la pièce terminée, quand les fils de chaîne fixés au métier ont été coupés que nous sommes en mesure de visualiser sur l'endroit la Tapisserie dans sa totalité.
Cette découverte finale fait de la "Tombée de métier" un moment important, un évènement

1 commentaires:

Anonyme a dit…

'j'ai été épatée par ton commentaire sur la tapisserie et la variété de ton talent ne cesse de susciter mon admiration. Cette tapisserie est un vrai trésor de fabrication et d'ingéniosité.
Et quelle poésie dans "Tombée de métier"!
A.

Publier un commentaire